Papillon de nuit

 

* 

Dans les ailes du papillon de nuit,

Un pétale se détache et s’en va mourir

Dans les cendres de l’oubli.

* 

La rose qu’il butine est fade ce soir,

Elle ne brille pas sous l’éclat de la lune,

Elle crie sa vieille solitude dans la brume de la nuit

Et se dit qu’il es bien triste de n’avoir pour compagnon,

Qu’une longue série d’épines accrochés à sa poitrine…

*

Pourtant…

Elle ignore que le destin, ce soir lui dépare fortune,

Dans ce fragile voyage de désespoir

Ses pétales se détachent, s’envolent vers le ciel,

Et lentement se fondent, dans la douceur de l’air.

 *

Ils viennent de se confondre avec les esprits de demain,

Se reconnaissant dans la fine pluie bénéfique d’avril,

Ils se sentent renaître dans l’aube nouvelle du printemps,

Et inconscients.

Ils dansent joyeusement avec la rosée du matin.

*

Marie-Ange Bonnevie

Cazilhac le 27. 06. 2005