Les lumières artificielles

 

*

 

Perdue dans la foule à la recherche de mon âme,

Je n’ai rencontré que des fleurs de macadam.

La nuit, sans étoiles et sans envie,

Crache ses lumières et ses néons sans vie.

 

 *

Les trottoirs luisent tristement,

Dans les reflets des lumières artificielles,

Il a plu ce soir…

C’est une nuit sans lune ni espoir,

Nuit sombre et muette après la tempête.

 

 *

L’intense solitude parmi les hordes,

Le silence dans le grondement infini des passants,

La gloire sans honneur de l’asphalte sans cœur,

Le cri désespéré d’un univers étranger.

 

 *

Seule dans la nuit du désert sans pitié

D’une ville habillée de fête,

A la quête de mon âme en détresse,

Egarée dans l’insouciance

De la foule maquillée d’allégresse.

 

 *

Marie-Ange Bonnevie

Cazilhac le 27. 06. 2005