De sang et de chair

 

 *

Jouet cassée de sang et de chair…

Rien qu’un jouet que l’on peut jeter une fois usé…

Objet inanimé rangé dans l’ombre d’un caprice

D ‘une liaison sans suite, opaque et interdite…

D’une larme noyée au fond du coeur.

*

Toujours à la recherche de l’absolu

D’une caresse sincère, d’un amour universel…

Je n’existe pas dans ton monde réel

Une poupée de chiffon à peine rangée

Dans un coin décorée de ta maison de papier…

*

Fuite des sentiments sur un chemin déchiré

De pierres coupantes dans la peau brûlée de soleil

Mots interdits réprimés au fond de la gorge

Gestes maladroits sans tendresse ni suite…

Et ancrée dans l'âme, l’inépuisable soif d ‘aimer…

*

Jouet d’une minute de fuyant plaisir

Trouble insensé de passion non assouvie…

Et ta voix qui caresse avec cet accent particulier…

Tu m’inquiètes la vie et tu me laisses mourir…

Tu m’aimes et tu m’oublies…

Comme ferait un enfant avec un vieux jouet. 

*

Marie-Ange Bonnevie

cazilhac 19. 09. 2005