L'angoisse

*

Et l'angoisse revient peu à peu, lancinante...

Sourde au début, maladroite...

Puis on l'entend monter comme un cri perçant

Au fond de l'âme....

**

Elle s'installe et navigue...

Creusant des sillons dans l'océan des sentiments blessés...

Il est si facile de tuer la joie avec un silence...

Si simple de naufrager

D'un seul geste d'indifférence...

**

Pourquoi mon coeur ? 

Est-ce si difficile de dire je t'aime ?

De dissiper le doute ? De calmer les larmes ?

*

M.Ange Bonnevie

Cazilhac 04 Mars 2001